Au programme : du soleil, des copains et des souvenirs !

Pour la deuxième année consécutive, Ardèche Aluna Festival et La Kollective s’associent pour vous faire découvrir la musique électronique. Au programme de cette collaboration, deux animations !

 

Warm Up

L’équipe de LA KOLLECTIVE investit l’entrée du festival, et cela durant les 3 jours ! Une manière d’accueillir les festivaliers en musique avec des enchainements de sonorités éclectiques et électroniques. Convivialité et rythmes entrainants pour vous faire patienter juste avant le scan de vos billets en cas d’attente pour accéder au festival. Les artistes DJ’s de LA KOLLECTIVE sont là pour rythmer vos pas, vous faire danser de 16h à 20h aux portes d’entrée du festival !

 

Bonjour Détente – NOUVEAUTÉ ! 

Nouveauté pour les festivaliers du camping Sunêlia Aluna Vacances, La Kollective pose ses valises à la piscine du camping le vendredi et samedi de 14H à 17H !

En journée, les pieds dans l’eau, sous le soleil clément, la  petite scène électronique de La Kollective vous attend au camping Sunêlia Aluna Vacances ! Faites une pause et laissez-vous guider par les notes musicales et sonorités house, deep house, disco/funk jouées par les artistes DJ’s du collectif. Dansez, riez et appréciez cette bouffée d’énergie en attendant l’ouverture des portes du festival.

 

 

Teazit revient avec son animation Boîte à Questions ! Des mini interviews vidéo, fun et décalées, dans un décor cosy, et même une vidéo souvenir. Venez avec votre bonne humeur et votre folie sur le stand, l’équipe vous attend avec impatience ! Rendez-vous au Village Ô Calme, sous le chapiteau 🙂

 

 

 

Et si l’énergie humaine était la plus durable des énergies renouvelables à notre disposition ?

C’est la question que nous pose le concept de La Belle Roue : un manège en bois écologique qui fonctionne à l’aide de l’énergie musculaire. En partenariat avec Vinci, retrouvez votre âme d’enfant dans ce manège écologique et solidaire ! A découvrir à côté du Village Ô Calme.

 

 

« Aluna, c’est notre petit Coachella … » Le Figaro Magazine newsletter