Interview : Laure Bruncher, graphiste de l'édition 2018

News- Laure Bruncher
Tente Aluna 2018
News- Laure Bruncher

On a posé quelques questions à notre super graphiste sur le visuel 2018. Mesdames, Messieurs, Laure Bruncher en 6 questions ! 

 

Hello Laure, peux-tu te présenter à nos festivaliers ?

 

Bonjour ! Je vis et travaille à Lyon, j’aime les spaghettis, et je suis designer graphique ou plus simplement graphiste, c’est-à-dire que je me charge de formaliser, de clarifier un message de communication. Il s’agit en fait de structurer l’information, et d’en concevoir la mise en page graphiquement, un peu comme un traducteur, à ceci près qu’au lieu du vocabulaire littéraire, le graphiste compose avec un vocabulaire visuel.

 

Quel type de graphisme réalises-tu et comment définirais-tu ton style ?

 

Pour ma part, j’évolue principalement autour des domaines de l’illustration, de l’édition (dépliants, programmes, et plaquettes) et de l’identité (création de logo par exemple). Je ne pense pas avoir de style à proprement parler puisqu’en général je dois répondre avec précision à chaque demande confiée, notamment en terme « stylistique », mais je me tourne assez naturellement vers des univers colorés, plutôt ludiques et soignés, surtout en ce qui concerne les créations plus personnelles.

 

Tu n’étais jamais venue à Aluna alors que tu avais créé l’affiche 2017, quelle a été ta réaction en découvrant le festival ?

 

J’ai été très impressionnée par la découverte du lieu et par l’ampleur du festival, enchantée d’en rencontrer les acteurs, d’en apercevoir les rouages et un peu fière aussi de voir le fruit de mon travail ! C’est extrêmement gratifiant lorsque le projet prend vie après toute une année de travail.

 

Peux-tu nous dire quelle était la dynamique de cette édition 2018 concernant le cahier des charges visuel et nous expliquer tes choix visuels ?

 

Comme l’année précédente, l’enjeu était de proposer un visuel faisant apparaître l’aspect familial et intergénérationnel du festival, au sein d’un cadre naturel : celui d’un camping en Ardèche. Illustrer la musique, la gaieté et la fête. L’idée était de rester un peu dans la même « veine » que le visuel de l’édition 2017 en utilisant à nouveau ce principe d’élément détourné : ici c’est l’ombre de la tente qui devient guitare et permet ainsi d’évoquer la scène musicale, dans un camping. Ajoutés à cela d’autres éléments symboliques comme les vallons Ardéchois pour le fond ou encore le faisceau lumineux qui souligne l’univers du spectacle. Le choix des couleurs permet de rappeler le côté festif du festival et l’ambiance chaleureuse d’une soirée d’été. Ce qui m’a le plus inspiré a été, je pense, d’avoir vécu l’expérience du festival en juin dernier !

 

Le travail de graphiste est très important pour un secteur comme le nôtre. Peux-tu expliquer le fonctionnement type d’une annonce artiste pour toi ?

 

C’est la responsable communication qui me transmet en premier lieu le nom et l’ordre des artistes pour l’annonce à paraitre. Suite à cela je compose un visuel qui servira de base et devra être validé par l’équipe communication et par l’équipe artistique. Ce visuel est ensuite décliné dans tous types de formats qui seront eux aussi soumis à validation. Pour la toute dernière annonce par exemple, il faut compter environ 50 visuels déclinés, tous documents confondus, dont la réalisation peut varier de quelques minutes par image à plusieurs heures suivant sa complexité.

 

3 mots pour décrire ton métier ?

 

Curiosité, créativité et sensibilité !

 

Merci à Laure pour cette petite interview. Pour découvrir son univers : Site internet  

 

 

All-icons